• Accueil
  • > Oser prendre la parole dans l’église catholique? – dare you speak your mind?

Oser prendre la parole dans l’église catholique? – dare you speak your mind?

Code de Droit Canonique :

Can. 212 –

§ 3. Selon le savoir, la compétence et le prestige dont ils jouissent, ils ont le droit et même parfois le devoir de donner aux Pasteurs sacrés leur opinion sur ce qui touche le bien de l’Église et de la faire connaître aux autres fidèles, restant sauves l’intégrité de la foi et des moeurs et la révérence due aux pasteurs, et en tenant compte de l’utilité commune et de la dignité des personnes.

Vatican 2 : L’Eglise dans le monde de ce temps : Gaudium et Spes, 62, § 7

7. Ceux qui s’appliquent aux sciences théologiques dans les Séminaires et les Universités aimeront collaborer avec les hommes versés dans les autres sciences, en mettant en commun leurs énergies et leurs points de vue. La recherche théologique, en même temps qu’elle approfondit la vérité révélée, ne doit pas perdre contact avec son temps, afin de faciliter une meilleure connaissance de la foi aux hommes cultivés dans les différentes branches du savoir.  … 

Mais, pour qu’ils puissent mener leur tâche à bien, qu’on reconnaisse aux fidèles, aux clercs comme aux laïcs, une juste liberté de recherche et de pensée, comme une juste liberté de faire connaître humblement et courageusement leur manière de voir, dans le domaine de leur compétence.

Canon Law : 


Can. 212 -

§3. According to the knowledge, competence, and prestige which they possess, they have the right and even at times the duty to manifest to the sacred pastors their opinion on matters which pertain to the good of the Church and to make their opinion known to the rest of the Christian faithful, without prejudice to the integrity of faith and morals, with reverence toward their pastors, and attentive to common advantage and the dignity of persons.

Vatican 2 : Gaudium et Spes, 62, § 7 

Let those who teach theology in seminaries and universities strive to collaborate with men versed in the other sciences through a sharing of their resources and points of view. Theological inquiry should pursue a profound understanding of revealed truth; at the same time it should not neglect close contact with its own time that it may be able to help these men skilled in various disciplines to attain to a better understanding of the faith.  … 

In order that they may fulfill their function, let it be recognized that all the faithful, whether clerics or laity, possess a lawful freedom of inquiry, freedom of thought and of expressing their mind with humility and fortitude in those matters on which they enjoy competence.

Laisser un commentaire